Top

Manuel de l'utilisateur Personal Backup X8

Personal Backup

Table des matières

 

À propos d'Intego Personal Backup

Intego Personal Backup est une solution complète de sauvegarde pour Mac OS X, qui vous protège contre la perte de données en réalisant des copies de vos documents, de vos applications et de vos fichiers système sur des supports externes.

Intego Personal Backup permet de sauvegarder vos fichiers sur la plupart des supports, y compris :

  • les partitions ou les volumes sur votre disque dur,
  • les disques durs externes,
  • les supports amovibles (tels que les clés USB),
  • les supports optiques (tels que les CD ou les DVD enregistrables),
  • les volumes réseau,
  • les disques AirPort (Time Capsule ou disques durs connectés à la station de base AirPort Extreme d'Apple),
  • un iPod (s'il est doté de fonctions mode disque dur),
  • les images disques.

Intego Personal Backup permet également de synchroniser les données entre deux ordinateurs (par exemple, entre un Mac de bureau et un MacBook ou un MacBook Pro) ou de créer une sauvegarde démarrable de l'ensemble de votre volume Mac OS X. Et bien sûr, la restauration des fichiers sur l'ordinateur est aussi aisée que leur sauvegarde.

Dans sa modalité la plus simple, la sauvegarde des fichiers à l'aide de Personal Backup se résume à glisser-déposer quelques dossiers et à cliquer sur le bouton Sauvegarde. Pour les tâches plus complexes, le mode avancé de Personal Backup met en œuvre des scripts de sauvegarde réalisant de multiples actions, et il sait gérer les sauvegardes planifiées.

À propos des sauvegardes

Personal Backup réalise les opérations suivantes :

La sauvegarde copie, d'un emplacement vers un autre, des fichiers et des dossiers spécifiques, ou le contenu de volumes ou de disques durs entiers. L'emplacement contenant les fichiers au début du processus est appelé la source ; l'emplacement recevant les fichiers copiés est la destination. Pour mettre en sécurité les fichiers sauvegardés, il est conseillé de stocker les fichiers de la destination sans jamais les modifier et de les placer sur un dispositif de stockage différent de la source. Par exemple, vous pouvez sauvegarder les fichiers de votre MacBook sur un disque dur externe que vous conservez à votre domicile : en cas de vol du MacBook, vous restez en possession du disque dur contenant les copies de vos fichiers.

Une sauvegarde complète contient l'intégralité de votre disque dur, pas seulement vos documents, mais également toutes les applications et tous les fichiers système. Bien qu'une sauvegarde complète consomme beaucoup d'espace disque, elle peut éviter d'avoir à réinstaller les applications suite à un arrêt brutal, et c'est une forme de garantie lors de l'installation d'un logiciel inconnu ou d'une nouvelle version de Mac OS X.

Une stratégie courante de sauvegarde consiste à réaliser la copie complète de vos fichiers au premier lancement de Personal Backup. Par la suite, à chaque lancement, vous donnez l'ordre au programme de copier seulement les fichiers qui ont été modifiés depuis la dernière sauvegarde. Il s'agit d'une sauvegarde "incrémentale". (Soyez rassuré, c'est très facile à réaliser grâce à Personal Backup.)

La restauration est l'inverse de la sauvegarde. Elle est habituellement réalisée quand les fichiers de la source ont disparu ou ont été corrompus (ou lorsque vous en avez supprimé certains par mégarde). Vous copiez les fichiers à partir du disque de destination vers la source d'origine. (Dans l'exemple ci-dessus, ces fichiers vont du disque dur externe à votre MacBook.) Bien sûr, ces fichiers seront copiés dans l'état où ils étaient au moment de la dernière sauvegarde : si vous avez modifié ces fichiers depuis, le travail en résultant est perdu, d'où la nécessité de réaliser des sauvegardes régulières.

La synchronisation jumelle le contenu de la source de sorte que la source et la destination soient identiques. Lors de la première synchronisation, Personal Backup peut avoir à copier de nombreux fichiers pour assurer que la source et la destination contiennent les mêmes éléments. Ensuite, seuls les fichiers qui ont été modifiés d'un côté sont copiés de l'autre côté et, par défaut, les éléments supprimés d'un côté sont également supprimés de l'autre. Étant donné que vous pouvez mettre à jour certains fichiers sur votre Mac de bureau et d'autres sur votre ordinateur portable, par exemple, la synchronisation assure que ces deux Mac sont à jour avec les dernières versions de chaque fichier. Si vous avez modifié le fichier A sur votre Mac de bureau et le fichier B sur votre portable, lors de la synchronisation entre les deux Mac, la dernière version du fichier A est copiée sur le portable et la dernière version du fichier B est copiée sur le Mac de bureau. Il en résulte que la source et la destination sont toujours deux copies conformes l'une de l'autre.

La sauvegarde démarrable copie un volume contenant Mac OS X vers un second disque dur de façon que le nouvel emplacement puisse agir comme disque de démarrage. Le processus de sauvegarde démarrable crée une copie exacte de la source, de sorte que la destination puisse fonctionner exactement comme la source. En cas de problème de système sur votre Mac, vous pouvez connecter le disque de sauvegarde, redémarrer votre Mac en maintenant la touche Option enfoncée, sélectionner le disque de démarrage, puis continuer à démarrer votre Mac. Vous pouvez copier tous les fichiers utilisateur sur votre Mac vers un emplacement sûr, puis "restaurer" la sauvegarde démarrable vers votre Mac en réalisant une sauvegarde démarrable dans la direction opposée. Vous serez alors opérationnel sans avoir à réinstaller Mac OS X, ses mises à jour de système et vos propres applications.

Décisions de sauvegarde

Pour mettre en œuvre votre plan de sauvegarde, vous devez déterminer les quatre éléments constitutifs :

  • Source : Quels fichiers vais-je sauvegarder ?
  • Destination : Où stocker ces fichiers de sauvegarde ?
  • Planification : Selon quelle fréquence réaliser ces sauvegardes ?
  • Archives : Sur quelle durée conserver ces sauvegardes ?

Si vous n'arrivez pas à vous décider immédiatement, ne vous inquiétez pas : vous pouvez établir simultanément plusieurs stratégies de sauvegarde. Par exemple, vous décidez de sauvegarder, quotidiennement et sur DVD, les fichiers traitant d'affaires importantes ; ces DVD sont ensuite expédiés une fois par semaine vers un emplacement hors site (par ex., un coffre-fort). Par ailleurs, vous estimez que des photos et des vidéos de rénovation des bureaux ont peu d'importance, et vous allez les sauvegarder une fois par mois seulement, sur un serveur au bureau.

Deux critères vous aident à définir les fichiers source à sauvegarder : l'importance des fichiers et l'espace disponible pour la sauvegarde. Par exemple, si vous avez un disque dur de 250 Go sur votre MacBook et un disque dur externe de 1 To disponible pour les sauvegardes, la décision est facile : tout sauvegarder, vu qu'il n'y a aucune raison d'économiser quelques gigaoctets quand autant d'espace est disponible.

Si vous manquez d'espace, votre prise de décision est plus compliquée. Quels fichiers causeraient le plus d'inconvénients en cas de perte ? Lesquels sont irremplaçables ? Pour la plupart des utilisateurs, les documents personnels et commerciaux sont essentiels. Pensez à toutes les photos et vidéos de vos proches, à la musique que vous avez achetée par téléchargement ainsi qu'à vos dossiers fiscaux, vos fichiers de comptabilité, vos reçus au format électronique et vos e-mails. Ensuite, s'il reste de l'espace disque, les applications et les fichiers système sont importants. Sur Mac OS X, la plupart de vos documents personnels sont stockés dans le dossier Documents de votre dossier de départ. Cependant, si vous avez de la place, n'oubliez pas les dossiers Images, Films et Musique ! Ils se trouvent également dans votre dossier de départ, à côté de votre dossier Documents.

La destination de vos sauvegardes peut se trouver sur le même support que la source, bien que nous conseillions d'utiliser un support externe pour toutes les sauvegardes excepté les plus courantes (et les moins sûres). Si la source et la destination sont sur le même support, un problème avec ce support, comme un plantage du disque dur, risque de détruire les originaux et les sauvegardes, et il ne vous resterait plus rien.

Nous vous recommandons donc de réaliser les sauvegardes sur un autre support, par exemple, un CD, un DVD ou un disque dur externe. (Les disques durs de grande capacité sont relativement abordables.) Pour l'économie d'espace (et de temps de copie via un réseau), Personal Backup peut assurer des sauvegardes incrémentales, qui remplacent seulement les fichiers ayant été modifiés ou créés depuis la dernière sauvegarde.

Nous vous conseillons de tenir compte de la taille totale des fichiers source et de prévoir au moins le double d'espace sur votre disque de destination, si vous souhaitez conserver plusieurs copies de vos fichiers. Cela permet d'assurer que vous disposerez de l'espace suffisant pour les nombreux fichiers modifiés entre deux sauvegardes. Si toutefois vous ne créez qu'un clone de votre disque dur, vous pouvez utiliser un disque dur de la même taille que votre disque dur interne.

Sur des supports amovibles (CD ou DVD), Personal Backup autorise les sauvegardes qui couvrent plusieurs disques, en vous demandant d'insérer un nouveau disque au fil du remplissage. Vous disposez ainsi d'une destination à capacité (théorique) infinie : il vous suffit d'ajouter des disques ! Cependant, ces supports ne sont pas adaptés à des sauvegardes de très grande capacité, telles que celles concernant votre Mac en entier, car vous devriez surveiller la sauvegarde et changer de disque sans arrêt au bout de quelques minutes.

La planification de votre sauvegarde dépend de la fréquence de modification des fichiers originaux. Posez-vous la question : de combien de temps auriez-vous besoin pour créer à nouveau les modifications apportées aux fichiers perdus ? Par exemple, disons que vous commencez à travailler intensément sur un fichier à 9 h. Si vous perdez le fichier suite à un blocage ou une coupure de courant vers midi, il vous faudra sans doute plus de trois heures pour le restaurer, si tant est que ce soit possible.

La sauvegarde régulière des fichiers est fortement conseillée pour ne pas perdre de données. Pour les données très importantes, il est sage de procéder toutes les quelques heures à une sauvegarde de vos fichiers de travail et toutes les heures pour des documents professionnels, sur un support externe (ou un emplacement sur réseau). Ensuite, des sauvegardes intégrales quotidiennes ou hebdomadaires apportent une protection supplémentaire pour couvrir tous les fichiers, qu'ils aient été modifiés ou pas.

N'oubliez pas que les décisions de planification vont dépendre de l'espace disponible sur le dispositif de destination. Si l'espace disponible excède largement la taille totale de vos fichiers source et si vous pouvez facilement réaliser ces sauvegardes, il n'y a aucune raison de ne pas les faire tous les jours. Pensez à la durée souhaitée de conservation des archives de vos sauvegardes. Une entreprise de services financiers devrait légalement conserver les données informatiques pendant plusieurs années : cette entreprise doit s'assurer de toujours disposer d'une copie définitive de chaque fichier pour pouvoir répondre à d'éventuels auditeurs. Cependant, le besoin d'accès éventuel aux fichiers anciens est peu fréquent : le stockage peut donc se faire sous format compressé (pour économiser de l'espace disque), dans un emplacement hors site.

Par ailleurs, pour un usage personnel, les utilisateurs peuvent souhaiter réaliser des sauvegardes uniquement pour pouvoir récupérer les versions les plus récentes de leurs fichiers, sans se soucier des versions plus anciennes. Dans ce cas, la meilleure solution peut être de sauvegarder le Mac sur un lecteur externe, en éliminant successivement les versions anciennes.

Enfin, il est utile de créer une sauvegarde démarrable, sur un disque dur externe, de votre volume de démarrage Mac OS X, en cas de problèmes de disque importants ou d'impossibilité de démarrage de votre Mac pour d'autres raisons. En cas de problèmes, vous pourrez ainsi redémarrer votre Mac depuis ce disque et vous mettre immédiatement au travail.

De toute façon, vous devez développer une stratégie de sauvegarde correspondant à la façon dont vous travaillez et sauvegardez vos données régulièrement.

Scripts et sauvegarde automatisée

Quelle que soit la modalité (sauvegarde, synchronisation ou sauvegarde démarrable), les détails spécifiques de votre session constituent un "script". (Cependant, un script n'est pas nécessaire pour restaurer les fichiers.)

L'utilisation des scripts présente trois avantages. D'abord, les scripts assurent que vous allez sauvegarder les mêmes fichiers, de la même façon, à chaque fois ; ensuite, les scripts peuvent déclencher des actions venant d'autres programmes et de Mac OS X ; enfin, Personal Backup permet la planification des scripts pour un lancement périodique n'exigeant pas votre attention.

Par exemple, vous pouvez créer un script qui assure les étapes suivantes, tous les jours à 19 h :

  1. Sélectionner tous les documents de tableur ayant une taille inférieure à 20 Mo ;
  2. Analyser ces fichiers avec Intego VirusBarrier ;
  3. Les sauvegarder, en ne conservant que les deux dernières versions ;
  4. Puis, éteindre votre Mac.

 

Votre première sauvegarde

Il est très facile de réaliser votre première sauvegarde. Lancez d'abord Intego Personal Backup. Trois possibilités s'offrent à vous :

Naviguez vers votre dossier Applications dans le Finder, puis double-cliquez sur l'icône de Personal Backup.

Screen_Shot_2012-12-06_at_11.19.36_AM.png

Ou, depuis le menu Intego, choisissez Personal Backup > Ouvrir Personal Backup….

Ouvrir Personal Backup par le menu Intego

Ou encore, cliquez sur l'icône Personal Backup si elle se trouve dans le Dock.

Si vous n'avez pas déjà créé de scripts dans une précédente version de Personal Backup, lors du premier lancement du programme, une fenêtre apparaît, contenant trois scripts par défaut (Sauvegarde, Sauvegarde démarrable et Synchronisation), pour lesquels rien n'est défini, ni la source, ni la destination, ni les options.

Pour créer un premier script, cliquez sur "script de sauvegarde sans titre" pour le choisir. Puis, ajoutez votre source. Pour cela, faites glisser son dossier, c'est-à-dire celui contenant les fichiers à sauvegarder, du Finder jusqu'à la zone libellée Cliquez pour choisir la Source. (Vous pouvez également cliquer sur cette zone et naviguer jusqu'au dossier de la source via l'interface de sélection de fichier de Mac OS X.)

Faites de même pour la destination de la sauvegarde.

La fenêtre indique maintenant les dossiers que vous voulez sauvegarder et leur support de destination.

Puis, cliquez sur le bouton de lecture, qui est libellé Sauvegarder et ressemble à un triangle pointant vers la droite.

Personal Backup sauvegarde tous les fichiers du dossier source dans le dossier ou volume destination, sauf ceux que vous n'avez pas la permission de copier.

C'est fait ! Vous avez maintenant une copie de rechange de tous les fichiers dans la source, prête en cas de disparition de l'un des fichiers originaux.

Cependant, Personal Backup fait bien plus que la simple sauvegarde décrite ici ; le chapitre suivant détaille toutes les options qui permettent de répondre à de multiples exigences de sauvegarde, depuis l'utilisateur personnel ayant un seul Mac jusqu'à l'administrateur de milliers d'ordinateurs en entreprise.

 

Utilisation des scripts de Personal Backup

Quelle que soit l'utilisation de Personal Backup (sauvegardes, synchronisations ou sauvegardes démarrables), la création d'un script que vous pourrez exécuter à n'importe quel moment sert à définir les modalités d'action du programme. Un script comprend deux parties :

  • Indication de la source des fichiers à copier et de leur destination.
  • Options contrôlant les modalités de planification, de déroulement, d'emplacement des fichiers dupliqués, etc.

Si vous n'avez pas déjà créé de scripts dans une précédente version de Personal Backup, lors du premier lancement du programme, une fenêtre apparaît, contenant trois scripts par défaut (sauvegarde, sauvegarde démarrable et synchronisation), pour lesquels rien n'est défini, ni la source, ni la destination, ni les options.

Vous choisissez l'un de ces scripts ou vous les effacez et vous créez vos propres nouveaux scripts. Pour créer un script, choisissez Fichier > Nouveau Script ou appuyez sur Commande-N.

NouveauScript.png

Ou cliquez sur le bouton +.

pb13-fr-2-002.jpg

Une fenêtre s'affiche et vous permet de sélectionner Sauvegarde, Sauvegarde démarrable ou Synchronisation. (Vous trouverez une description de chacun de ces éléments dans la section À propos des sauvegardes dans ce manuel.)

Nous avons choisi Sauvegarde, qui produit un nouveau script appelé "script de sauvegarde sans titre".

script de sauvegarde sans titre

Si vous recommencez, vous notez un second script sous le premier, intitulé "script de sauvegarde sans titre 2".

En fonction des réglages d'écran de votre Mac, le nom du script peut ne pas apparaître en entier. Vous pouvez régler cela, si nécessaire. Laissez d'abord le curseur sur la séparation verticale entre la liste des scripts et le reste de la fenêtre, ou sur les petites lignes verticales à côté du mot "script" en haut de la liste des scripts. Vous saurez que le curseur est à la bonne place quand il prend la forme d'une ligne verticale épaisse encadrée de deux petites flèches. Puis, faites-le glisser vers la droite jusqu'à voir le nom des scripts en entier.

PB13-2scripts.jpg

Supposons que vous souhaitiez supprimer ce second script. La première façon de le faire est de cliquer dessus une fois, puis de cliquer sur le bouton - ; la deuxième est d'appuyer sur la touche Ctrl tout en cliquant sur le nom du script jusqu'à ce qu'un menu apparaisse, puis de choisir Supprimer. Ces "menus contextuels" sont présents à divers endroits dans Personal Backup.

Dans les deux cas, une boîte de dialogue demande de confirmer la suppression.

SupprimerScript.png

Il reste maintenant un seul script, intitulé "script de sauvegarde sans titre". Pour modifier ce nom, surlignez son étiquette en haut de la fenêtre et tapez son nouveau nom.

pb13-fr-2-008.jpg

Ou double-cliquez sur son nom dans la colonne à gauche, puis tapez un nouveau nom. Dès que vous appuyez sur la touche de tabulation, la touche Entrée ou la touche Retour, les deux endroits reflètent le nouveau nom.

pb13-fr-2-009.jpg

 

Vous réglez les scripts de synchronisation et de sauvegarde démarrable, tout en utilisant d'autres icônes par défaut pour les différentier en un coup d'œil.

pb13-fr-2-011.jpg

Une fois que vous avez créé un script, vous pouvez en créer un autre très similaire, avec juste quelques modifications. Pour cela, appuyez sur la touche Ctrl, cliquez sur le script à copier, puis sélectionnez Dupliquer.

Un nouveau script apparaît, ayant le même nom que celui que vous venez de dupliquer, mais finissant par le mot "copie". Vous pouvez ensuite modifier son nom, comme décrit ci-dessus.

Sources et destinations des scripts

Vous disposez maintenant d'un ou de plusieurs scripts portant un nom : l'étape suivante consiste à déterminer les fichiers à copier et leur destination. Le processus est similaire pour les sauvegardes, les sauvegardes démarrables et les synchronisations. Cependant, il existe suffisamment de différences pour que nous les traitions séparément.

Dans le contexte de ce manuel, une "source" désigne l'emplacement des fichiers à sauvegarder, à placer dans une sauvegarde démarrable ou à synchroniser. Une "destination" désigne l'emplacement des copies des fichiers.

Les sauvegardes sont les plus flexibles en termes de sources et de destinations. Vous pouvez définir de multiples sources de sauvegarde, par exemple, pour dupliquer le contenu de plusieurs dossiers, ou même de plusieurs volumes réseau, vers une destination. Les sources de la sauvegarde peuvent ne pas se trouver sur des ordinateurs fonctionnant sous Mac OS X : en fait, il n'est pas nécessaire de les exécuter sous un système d'exploitation. Cela signifie que vous pouvez sauvegarder depuis un disque dur externe, un volume réseau, une clé USB, un iPod ou tout autre support lisible par Mac OS X, en complément aux disques durs. De plus, vous pouvez sauvegarder vers n'importe quel support sur lequel Mac OS X peut écrire.

Vous pouvez synchroniser depuis n'importe quel volume ou dossier vers n'importe quel volume ou dossier. Cependant, contrairement à la sauvegarde, vous ne pouvez pas synchroniser des fichiers individuels, ni synchroniser depuis des sources multiples.

Une sauvegarde démarrable est le type d'action le plus spécifique, vu que sa source doit être un disque ou un volume entier qui contient une copie démarrable de Mac OS X et sa destination doit être un support démarrable. (Personal Backup ne sait pas créer de sauvegardes démarrables sur DVD.)

Création de sources et destinations

Quelle que soit la modalité (sauvegarde, synchronisation ou sauvegarde démarrable), vous définissez les sources et les destinations via la section supérieure de la fenêtre de Personal Backup.

Cinq méthodes sont possibles pour indiquer les sources et les destinations :

  • Glisser-déposer les éléments depuis le Finder vers leurs emplacements dans Personal Backup.

  • Cliquer dans la zone source ou destination de la fenêtre, trouver l'élément à utiliser et cliquer sur Sélectionner.




  • Sélectionner les options de menu sous le menu Script, Choisir la source… ou Choisir la destination….




  • Utiliser les touches de commande : appuyez sur Option-Commande-S pour sélectionner une source et sur Option-Commande-D pour sélectionner une destination (comme indiqué dans le menu ci-dessus).
  • Utiliser les menus déroulants qui apparaissent dans les zones de source et de destination de l'interface principale de Personal Backup. Ces menus n'apparaissent que lors de la création de sauvegardes démarrables.


En complément à l'utilisation de dossiers et de volumes comme sources et destinations, Personal Backup propose d'autres options. Si vous cliquez dans la zone source ou destination, vous obtenez une fenêtre où vous pouvez choisir une source. Par défaut, le menu Type indique Fichier ou dossier local. Cliquez sur ce menu pour voir apparaître les autres options. Les sources disponibles sont les suivantes :

Vous avez le choix parmi les destinations suivantes :

Disque réseau

Vous pouvez utiliser un disque réseau comme source ou destination ; pour cela, sélectionnez-le dans le menu Type. Une boîte de dialogue apparaît, où vous pouvez entrer les informations pour votre disque réseau :

Saisissez d'abord une adresse. Il peut s'agir d'une adresse locale (par ex., iMac.local), que vous pouvez trouver dans le panneau Partage des Préférences Système sur le Mac que vous voulez monter ; un partage Windows (par ex., smb://nomduserveur) ; un serveur FTP ou SFTP, identifié par son adresse (ftp://exemple.com ou sftp://exemple.com) ; ou un volume réseau sur un ordinateur distant, identifié par son adresse IP. Dans chaque cas, vous devez saisir une adresse complète, incluant tout nom de volume et/ou de dossier. Vous pouvez ajouter tout type de volume réseau que vous pouvez monter dans le Finder : en fait, dans la plupart des cas, le moyen le plus simple est de monter le volume dans le Finder, puis de faire glisser son icône sur le champ Adresse dans la boîte de dialogue ci-dessus.

Si vous cochez Se connecter automatiquement en, et que vous entrez un nom et un mot de passe, Personal Backup ne va pas vous demander ces informations lors de l'exécution du script. Si vous cochez Réveiller l'ordinateur si nécessaire, Personal Backup va essayer de réveiller l'ordinateur contenant le volume réseau. (Note : cela ne fonctionne pas avec tous les ordinateurs.)

Vous pouvez cliquer sur Tester les Réglages pour vous assurer que vos réglages sont corrects.

Recherche Spotlight

Vous pouvez utiliser une recherche dans Spotlight, la technologie de recherche de Mac OS X, comme source de vos scripts. Pour cela, sélectionnez Recherche Spotlight dans le menu déroulant. Une boîte de dialogue apparaît où vous pouvez régler une recherche Spotlight.

Pour créer une recherche, choisissez d'abord un emplacement dans le menu Chercher dans. Il peut s'agir de Ordinateur (votre Mac), Départ (votre dossier départ) ou Autres. Si vous choisissez Autres, vous pouvez sélectionner tout dossier ou volume que vous voulez rechercher.

Ensuite, définissez le critère de votre recherche. Par exemple, vous pouvez choisir Contenu modifié dans le premier menu, puis Après dans le second menu et saisir une date dans le champ de texte. Ou vous pouvez choisir un type spécifique de fichier (Autre > Type > Contient > Mot pour trouver tous les documents Microsoft Word). Pour en savoir plus sur Spotlight et la création de recherches, reportez-vous à la documentation d'aide de Mac OS X.

Note : vous pouvez faire glisser un dossier intelligent, ce qui est une façon d'enregistrer une recherche Spotlight, depuis le Finder sur la section Source de l'interface de Personal Backup pour ajouter cette recherche comme source. Si le dossier intelligent se trouve dans la barre latérale du Finder, cliquez sur le dossier, puis faites glisser son icône "proxy" (l'icône dans la barre de titre de la fenêtre) sur la section Source de l'interface de Personal Backup.

Disque optique

Un disque optique (un CD ou un DVD) peut servir de source ou de destination. Pour utiliser un disque optique comme source, insérez-le dans le lecteur de votre Mac, attendez un moment pour qu'il se monte, puis sélectionnez-le dans la boîte de dialogue Choisissez une Source. Vous pouvez également le faire glisser sur la zone Source de l'interface de Personal Backup. Pour l'utiliser comme destination, sélectionnez Disque optique dans le menu Type de la boîte de dialogue Choisissez une Destination. L'interface est la suivante :

Si votre Mac a plus d'un lecteur optique, sélectionnez celui retenu dans le menu Disque préféré. Si vous voulez que Personal Backup vérifie le disque après avoir exécuté votre script de sauvegarde, laissez cochée l'option Vérifier le disque après la sauvegarde. Il est utile de cocher cette option : elle permet, en quelques minutes, de s'assurer de la lisibilité de votre disque. Si vous décochez cette option, vous gagnez du temps, mais votre sauvegarde peut ne pas être exploitable et vous n'en saurez rien.

Quand la destination est un disque optique, vous disposez d'Options de sauvegarde différentes des autres destinations. (Pour en savoir plus sur ces options, reportez-vous à la section Options de script de Personal Backup.) Le menu Mode des Options de sauvegarde offre deux choix :

Lors de chaque sauvegarde, vous avez le choix entre copier seulement les fichiers modifiés ou copier tous les fichiers. Si vous copiez tous les éléments à chaque exécution de la sauvegarde, chaque disque (ou jeu de disques) de sauvegarde va contenir l'ensemble de vos fichiers. Si vous avez besoin de restaurer des fichiers, cela sera possible à partir de l'un de vos disques (ou jeu de disques) de sauvegarde.

Si vous choisissez de ne copier que les fichiers modifiés, vous pouvez réaliser des sauvegardes incrémentales, chaque nouveau disque (ou jeu de disques) ne contenant que les fichiers qui ont été modifiés depuis la dernière sauvegarde. Dans ce cas, Personal Backup vous demande d'insérer le dernier disque de votre sauvegarde précédente, avant de copier les fichiers sur de nouveaux disques. (Par exemple, si votre sauvegarde a utilisé trois DVD, vous devrez insérer le troisième disque dans votre Mac.) Cette étape est nécessaire pour que Personal Backup puisse lire les informations relatives aux fichiers qui ont déjà été sauvegardés et pour que le programme sache quels fichiers sont à copier.

Note : Personal Backup permet de créer des sauvegardes de plusieurs sessions sur CD, mais pas sur DVD ; en effet, la bibliothèque de fonctions de Mac OS X permettant d'écrire sur les disques optiques ne peut pas écrire des sessions multiples sur DVD. Vous pouvez ainsi utiliser l'espace libre sur les CD pour les sauvegardes incrémentales. Si une sauvegarde n'a rempli qu'une partie de la capacité d'un CD, Personal Backup se servira de l'espace restant pour votre prochaine sauvegarde.

Image disque

Une image disque peut servir de source ou de destination. Pour utiliser une image disque comme source, montez-la dans le Finder et sélectionnez-la dans la boîte de dialogue Choisissez une Source ou faites glisser l'image disque montée (et non pas le fichier .dmg) sur la zone Source de l'interface de Personal Backup. Pour l'utiliser comme destination, sélectionnez Image Disque dans le menu Type de la boîte de dialogue Choisissez une Destination. L'interface est la suivante :

Dans cette boîte de dialogue, choisissez un nom pour votre image disque et sélectionnez un emplacement en cliquant sur Modifier… ou en faisant glisser un dossier ou un volume dans le champ Emplacement. Pour que l'image disque soit compressée, choisissez un format de compression, et pour que la sauvegarde soit chiffrée, choisissez entre les deux niveaux de chiffrement.

Lors de la première exécution du script, Personal Backup crée l'image disque. Par la suite, Personal Backup monte l'image disque existante si elle se trouve au même emplacement. Cependant, si vous la déplacez, Personal Backup va créer une nouvelle image disque ayant le même nom ; il est donc conseillé de laisser le fichier .dmg à l'emplacement approprié.

Personal Backup ne vous demande pas de choisir une taille pour l'image disque ; le programme détermine la taille appropriée. Par la suite, à chaque sauvegarde, Personal Backup ajuste la taille de l'image disque si nécessaire. Vous n'avez pas à vous préoccuper de sa taille.

Modification des sources et destinations

Dès que vous avez choisi une source ou une destination, vous pouvez la modifier en cliquant dessus et en sélectionnant une option dans le large menu déroulant qui apparaît. Les options varient selon la modalité (sauvegarde, sauvegarde démarrable ou synchronisation).

La source de sauvegarde peut être multiforme. Vous pouvez créer un script qui sauvegarde un seul fichier, un dossier, un volume, un disque dur entier ou des combinaisons de ces éléments, répartis sur des supports multiples.

Type de script

Options

Source de sauvegarde

Modifiez le choix en cours en cliquant sur l'icône de crayon, puis en sélectionnant un nouveau choix.

Pour éliminer le choix en cours, cliquez sur l'icône -.

Ajoutez une source complémentaire en choisissant Ajouter une source… et en sélectionnant la source désirée.

Destination de sauvegarde

Un seul emplacement (dossier, volume ou disque dur) sur n'importe quel support sur lequel Mac OS X peut écrire.

Identiques à la source de sauvegarde, sauf que Modifier la destination… remplace Ajouter une source…. Procédez de la même manière qu'en cliquant sur l'icône de crayon. (Vous ne pouvez sélectionner qu'une seule destination de sauvegarde.)

Source de synchronisation

Un seul dossier, volume ou disque dur, sur n'importe quel support sur lequel Mac OS X peut écrire.

Mêmes choix que pour la source de sauvegarde, ci-dessus, sauf que Ajouter une source… est devenu Modifier la source… ; la sélectionner est identique à utiliser l'icône de crayon. (Vous ne pouvez sélectionner qu'une seule source de synchronisation.)

Destination de synchronisation

Un seul dossier, volume ou disque dur, sur n'importe quel support sur lequel Mac OS X peut écrire.

Choix identiques à la source de synchronisation, sauf que Modifier la destination… remplace Modifier la source….

Source de sauvegarde démarrable

Sont présentés tous les volumes qui contiennent une copie démarrable de Mac OS X.

Destination de sauvegarde démarrable

Sont présentés tous les volumes couramment montés qui sont capables de contenir Mac OS X, plus l'option "ASR Disk Image", qui crée un seul fichier renfermant l'intégralité du contenu de la source de la sauvegarde démarrable. Ce fichier est portable, il peut servir à produire des copies multiples du disque source, par exemple, pour standardiser les contenus de tous les Mac sur un réseau.

La destination d'une sauvegarde démarrable est, évidemment, différente de sa source. Si vous essayez qu'elles soient identiques, Personal Backup modifie celle précédemment choisie pour que cela ne se produise pas.

Verrouillage, export et import des scripts

Jusqu'ici, nous avons envisagé Personal Backup du point de vue des utilisateurs Mac isolés, qui n'ont pas besoin de partager ni de protéger leurs scripts de sauvegarde. Cependant, si vous partagez votre ordinateur, il serait judicieux de protéger vos scripts à l'abri des curieux. En outre, si vous connaissez d'autres possesseurs de Personal Backup, vous pouvez volontiers partager les copies de vos scripts.

Personal Backup inclut un système très simple, permettant d'éviter les modifications accidentelles de vos scripts. Vu que les scripts ne sont pas en eux-mêmes des informations de valeur, le "cadenas" constitue plus un agent de dissuasion qu'une mesure de sécurité : par exemple, aucun mot de passe n'est exigé pour déverrouiller les scripts. Il s'agit, cependant, d'un outil efficace pour éviter la suppression ou la modification accidentelle des scripts.

Pour verrouiller un script, vous pouvez :

  • Cliquer sur le script dans la liste tout en maintenant la touche Ctrl enfoncée, puis sélectionner Verrouiller les réglages dans le menu contextuel ; ou




  • Choisir Scripts > Verrouiller les réglages ; ou


  • Appuyer sur Commande-L.

Pour déverrouiller le script, choisissez Déverrouiller les réglages dans le menu contextuel ou Script > Déverrouiller les réglages, ou appuyez sur Commande-L à nouveau.

Pour l'export d'un script, cliquez dessus dans la liste des scripts, puis soit choisissez Fichier > Exporter le script… ou appuyez sur Maj-Commande-S. Pour l'import d'un script qui a été exporté, que ce soit depuis votre copie de Personal Backup ou d'une autre copie, soit choisissez Fichier > Importer le script…, appuyez sur Commande-O ou double-cliquez sur l'icône des scripts dans le Finder.

Les scripts exportés sont des fichiers XML en texte seul, qui stockent toutes les options du script, y compris les emplacements des sources et des destinations. Si vous déplacez le script vers un Mac n'ayant pas la source ou la destination au même emplacement, le script va s'ouvrir mais n'est pas exécuté.

Options de script de Personal Backup

Faisons le point : vous savez comment régler les scripts de Personal Backup pour créer des sauvegardes, des sauvegardes démarrables et des synchronisations, comment présenter les fichiers qui devraient être sauvegardés, comment protéger ces scripts et comment les transférer vers des Mac où Personal Backup est installé. Vous pouvez exécuter l'un de ces scripts en cliquant dessus dans la colonne de gauche et en appuyant sur le bouton de lecture dans le coin inférieur droit (c'est-à-dire, le bouton en triangle pointant à droite).

Le potentiel de Personal Backup est bien plus étendu, avec beaucoup plus de contrôle sur les opérations grâce aux options de script.

Quasiment toutes les options personnalisées de Personal Backup –telles que le moment de l'exécution, ce qui se passe avant et après l'exécution, ce qu'il fait en cas de fichiers dupliqués et ainsi de suite– sont réglées dans les options de script, qui apparaissent en une rangée de cinq boutons au bas de l'interface du programme. Les voici :

Options.png

  • Planification. Un script peut être exécuté périodiquement, réveiller votre Mac (s'il est en veille) ou être exécuté même si vous n'êtes pas connecté. Les planifications peuvent avoir plusieurs segments (par exemple, vous décidez que Personal Backup exécute une sauvegarde tous les lundis et mercredis à 17 h, et de nouveau le 1erjour de chaque mois).
  • Préparation. Vous pouvez régler Personal Backup pour qu'il exécute un autre programme avant de démarrer son script. Il s'agit généralement d'Intego VirusBarrier X6, pour identifier les fichiers dangereux avant de les copier (et de risquer d'infecter d'autres fichiers ou ordinateurs). Cependant, vous pouvez régler Personal Backup pour qu'il exécute n'importe quel programme, y compris un AppleScript personnalisé qui, à son tour, exécute plusieurs autres programmes.
  • Exceptions. Personal Backup dispose de sélecteurs pour un contrôle étendu sur les fichiers copiés. Vous pouvez choisir de sauvegarder (ou de ne pas sauvegarder) les fichiers en fonction de plusieurs critères (visibilité, nom, type, chemin, taille, date de création, date de modification, étiquette) ou de toute combinaison de ces critères.
  • Options. Chacun des trois types de script –sauvegarde, sauvegarde démarrable et synchronisation– propose un jeu de choix spécifique. Ces choix concernent le nombre de sauvegardes à conserver, la copie des alias ou des fichiers liés, le mode d'action lorsqu'un fichier a été modifié à la fois sur la source et le disque de destination, etc.
  • Finition. Comme l'option de Préparation, la Finition permet de régler Personal Backup pour exécuter un programme (ou un AppleScript) après la fin du script. Elle permet de choisir de démonter le disque de destination, de quitter le programme, d'exécuter un autre script de Personal Backup, de mettre Mac OS X en veille ou d'éteindre votre Mac.

Vous pouvez visualiser chacun de ces cinq jeux d'options de trois façons : en cliquant sur son bouton, en choisissant son élément de menu ou en appuyant sur la combinaison de touches de commande. Chaque jeu d'options est présenté dans sa propre section de la partie Options de l'interface principale de Personal Backup. Cependant, vous n'avez pas à spécifier ces options : le script va simplement être exécuté selon les options par défaut de Personal Backup.

Il existe trois façons de supprimer un jeu d'options de la section Options de l'interface, et donc d'utiliser les options par défaut :

  • Cliquez sur le petit X dans le coin supérieur droit de cette section dans la fenêtre Options ;

Fermeture du panneau

  • Appuyez sur la même combinaison de touches de commande qui fait apparaître l'option ; ou
  • Sélectionnez le même élément de menu qui fait apparaître l'option.

Dans les trois cas, une boîte de dialogue demande de confirmer votre choix.

Supprimer "Options de sauvegarde" ?

Planification

Vous pouvez exécuter à tout moment un script de Personal Backup en appuyant sur le bouton de lecture dans le coin inférieur droit de l'interface. Cependant, il est bien plus pratique de régler l'exécution périodique des opérations de sauvegarde et de synchronisation, sans que cela nécessite votre intervention ni votre attention. Par exemple, vous voulez qu'un script de sauvegarde soit exécuté automatiquement chaque fois que vous branchez un disque dur externe ou vous voulez synchroniser deux ordinateurs chaque fois qu'ils se retrouvent sur le même réseau. La planification répond à ce type de souhait.

Pour l'accès aux options de planification de Personal Backup, vous pouvez :

  • Choisir Script > Options > Planification,
  • Appuyer sur Commande-1,
  • Cliquer sur le bouton Planification au bas de l'interface principale de Personal Backup.

Les options de planification apparaissent.

La section Exécuter le script permet de régler Personal Backup pour l'exécution périodique du script sélectionné. Pour cela, cochez la case libellée Exécuter le script. Puis, sélectionnez la fréquence d'exécution du script dans le menu déroulant. Les choix sont les suivants :

  • Tous les jours : choisissez l'heure.
  • Toutes les semaines : choisissez le jour de la semaine et l'heure.
  • Tous les mois : choisissez le jour du mois et l'heure ce jour-là.
  • Tou(te)s les ____ : choisissez le nombre de périodes et la durée de la période (minutes, heures, jours, semaines, mois). Par exemple, le script pourrait être exécuté toutes les 20 minutes ou tous les trois mois.

Vous pouvez régler des planifications plus élaborées en cliquant sur le bouton + pour ajouter des lignes à la section Exécuter le script. Par exemple, voilà un script planifié pour être exécuté chaque semaine, le lundi et le vendredi, à 23 h, puis le premier de chaque mois à 1 h du matin.

Pour supprimer un critère, cliquez sur le bouton - à sa droite ; pour désactiver toutes les planifications de ce script (sans les supprimer), décochez la case Exécuter le script.

Les trois autres contrôles de cette section sont les suivants :

  • Réveiller l'ordinateur si nécessaire vous permet de mettre votre Mac en mode veille, plus économe en énergie, tout en sachant que Personal Backup va réaliser son script planifié. Quand le script est terminé, l'ordinateur reste allumé, à moins que vous n'ayez également activé une option dans la section Finition pour mettre en veille l'ordinateur à ce moment-là. (Pour en savoir plus, reportez-vous à la section ci-après, Finition : Traitement final des fichiers.) Note : cette option ne va pas allumer votre ordinateur s'il est complètement éteint, plutôt qu'en état de veille.
  • Exécuter le script même lorsque vous n'êtes pas connecté permet que le script soit exécuté même si personne n'est connecté, ou si un autre utilisateur est connecté, au moment planifié.
  • Exécuter le script lorsque le volume ____ est prêt démarre automatiquement le script lorsque le volume spécifié est visible par votre Mac, par exemple, chaque fois que vous vous connectez à un réseau ou que vous allumez ou branchez un disque dur externe. Excepté le disque de démarrage de votre Mac, tous les volumes qui sont indiqués comme sources ou destinations pour ce script sont disponibles dans le menu déroulant ; si les sources et la destination sont toutes sur le disque de démarrage de votre Mac, cette option n'est pas disponible.

Préparation : Prétraitement des fichiers

Pour l'accès aux options de préparation de Personal Backup, vous pouvez :

  • Choisir Script > Options > Préparation ;
  • Appuyer sur Commande-2 ; ou
  • Cliquer sur le bouton Préparation au bas de l'interface principale de Personal Backup.

Cette option permet d'exécuter un programme avant que Personal Backup ne réalise ses copies. Du fait que les utilisateurs Mac veulent le plus souvent lancer un détecteur de virus avant de sauvegarder ou de synchroniser, la première case est dédiée à Intego VirusBarrier.

La seconde case permet de régler le script pour qu'il exécute d'abord n'importe quelle application. Il peut s'agir d'une application Mac avec une interface graphique, d'un AppleScript, d'un script shell, d'un processus Automator ou même d'un fichier audio que vous voulez lire au début du script. Quand vous cochez cette case, une boîte de dialogue apparaît et demande de sélectionner le programme à exécuter ; pour le modifier ultérieurement, cliquez sur le bouton Choisir….

Exceptions

Pour l'accès aux options d'exceptions de Personal Backup, vous pouvez :

  • Choisir Script > Options > Exceptions ;
  • Appuyer sur Commande-3 ; ou
  • Cliquer sur le bouton Exceptions au bas de l'interface principale de Personal Backup.


Les deux premiers menus déroulants, vous permettent de déterminer si vous voulez copier –ou ne pas copier– selon l'une ou l'ensemble des conditions précisées. Par exemple, en modifiant cette sélection, vous pouvez faire la différence entre copier seulement les fichiers ayant "cache" dans leur nom, aucun de ces fichiers ou ces fichiers avec d'autres.

Par la section suivante, précisez le type d'informations sur lequel le filtre va agir. Les choix sont les suivants : Visibilité, Nom, Type, Chemin, Taille du fichier, Créé, Modifié et Étiquette. Après avoir choisi une option, vous pouvez préciser les détails du filtre.

Comme dans la section Planification, cliquer sur le bouton + à droite de la fenêtre ajoute une condition, alors que cliquer sur le bouton - à côté d'une condition la supprime de la liste. Vous pouvez également modifier les conditions des filtres en changeant leurs options du menu déroulant ou en tapant des données nouvelles dans les champs de données.

Dans l'exemple ci-dessous, les fichiers seront copiés uniquement si :

  • Ce sont des fichiers Microsoft Office (tels que des documents Word), ou
  • Ils se trouvent dans un certain dossier appelé "Documents à sauvegarder", ou
  • Ils portent le nom "Fichiers finance".

Présentation des options

Quelle que soit la modalité (sauvegarde, sauvegarde démarrable ou synchronisation), vous avez accès aux options du script en suivant les mêmes procédures. (Les sélections disponibles varient selon le type du script sur lequel vous avez cliqué dans la liste des scripts de la colonne à gauche.)

Type de script

Modes d'accès aux options de script

Sauvegarde

Options de sauvegarde

Choisissez Script > Options > Options de sauvegarde ;

Appuyez sur Commande-4 ;

Cliquez sur le bouton Options de sauvegarde au bas de l'interface principale de Personal Backup.

Sauvegarde démarrable

Choisissez Script > Options > Options de sauvegarde démarrable ;

Appuyez sur Commande-5 ;

Cliquez sur le bouton Options de sauvegarde démarrable au bas de l'interface principale de Personal Backup.

Synchronisation

Choisissez Script > Options > Options de synchronisation ;

Appuyez sur Commande-6 ;

Cliquez sur le bouton Options de synchronisation au bas de l'interface principale de Personal Backup.

Nous allons les traiter individuellement.

Options de sauvegarde

pb-en-2-047.jpg

Mode : cette section définit le nombre de versions des fichiers copiés que vous voulez conserver. (La section Décisions de sauvegarde va vous aider à choisir la stratégie la mieux adaptée.) Par défaut, Personal Backup enregistre toutes les anciennes versions de vos fichiers jusqu'à ce que votre disque de sauvegarde soit rempli ; cependant, vous pouvez choisir d'enregistrer seulement un nombre spécifique d'anciennes versions.

L'autre option dans le menu déroulant Mode est de Ne conserver que la dernière version de chaque élément. En la sélectionnant, trois options différentes apparaissent.

  • Supprimer les fichiers effacés de la source assure que votre sauvegarde ne contient pas de copies des fichiers que vous avez supprimés à l'emplacement de la source. Dans ce cas, votre sauvegarde reflète précisément le contenu en cours de votre source.
  • Écraser les fichiers de destination, même s'ils sont plus récents que dans la source rend la sauvegarde vraiment à sens unique : elle suppose que la source contient les dernières versions des fichiers que vous voulez absolument conserver en l'état. Cela pourrait être utile si (par exemple) vous utilisez les fichiers placés dans la sauvegarde dans le but de faire des essais, alors que ceux placés dans la source sont utilisés "en réalité".
  • Sauvegarder à la racine de la destination si une seule source est définie produit un "miroir" de la source qui peut s'avérer moins compliqué que les autres schémas de sauvegarde.

La section Permissions demande si vous souhaitez que Personal Backup copie seulement les fichiers que vous avez la permission de lire, ou s'il devrait utiliser l'autorité d'un administrateur pour copier tous les fichiers. Si vous choisissez la deuxième option, vous avez le choix entre la saisie d'un mot de passe administrateur juste avant l'exécution du script (Demander de s'authentifier avant de lancer le script) ou à l'avance (Ne pas demander d'authentification).

Pour copier tous les fichiers, vous devez saisir un nom d'utilisateur et un mot de passe appartenant à quelqu'un ayant des permissions de niveau administrateur. Pour déterminer qui est concerné sur votre Mac, choisissez le menu Apple > Préférences Système… > Comptes : les utilisateurs ayant ces permissions sont indiqués par la mention "Admin" sous leur nom.

La section des options avancées contient une seule case, Résoudre les alias. Si cette case n'est pas cochée, chaque fichier alias sera copié vers l'emplacement de la destination sans aucune modification ; cochez la case et le fichier copié sera celui vers lequel pointe l'alias.

Options de sauvegarde démarrable

Les sauvegardes démarrables disposent de quatre options.

  • Ne pas demander de mot de passe administrateur fait que Personal Backup demande le mot de passe administrateur quand vous définissez le script, ce qui évite d'avoir à le saisir ultérieurement. Si vous laissez l'option décochée, vous devrez saisir le mot de passe juste avant l'exécution du script.
  • Ne jamais rien supprimer sur la destination : si vous laissez l'option décochée, Personal Backup réalise un clone parfait du volume source, en effaçant dans le processus tout ce qui est sur la destination. En cochant l'option, vous indiquez que vous voulez un clone parfait de la source à créer sur le volume de destination en complément du contenu déjà présent. Note : le fait de cocher cette case pourrait poser problème avec votre sauvegarde démarrable. Si vous voulez simplement empêcher qu'un dossier soit effacé, vous pouvez l'ajouter en exception.
  • Réparer les permissions sur __________ examine les permissions sur les fichiers système. Personal Backup va essayer de réparer toutes les erreurs qu'il trouve.
  • Réparer __________ examine le volume de destination après avoir exécuté la sauvegarde démarrable pour s'assurer qu'il est en bon état. Personal Backup va essayer de réparer les problèmes qu'il trouve, tels que des erreurs de répertoire.

Note : lors de l'exécution d'une sauvegarde démarrable, vous n'avez pas besoin de sauvegarder votre volume de démarrage sur un disque dur ayant la même taille que l'original. Par exemple, votre Mac peut avoir un disque dur de 250 Go, alors qu'il utilise seulement 80 Go d'espace disque. Dans ce cas, vous pourriez créer une sauvegarde démarrable sur un disque dur de 120 Go, environ, tout en ayant encore de l'espace pour que cette sauvegarde puisse s'agrandir. Vous avez besoin de plusieurs Go d'espace libre sur la destination, cependant, pour éviter de rester bloqué avec une sauvegarde inutilisable pour démarrer votre Mac en cas de problèmes. (Votre Mac utilise des fichiers invisibles de mémoire virtuelle qui peuvent prendre plusieurs Go d'espace disque.)

Options de synchronisation

Une synchronisation coordonne les fichiers contenus dans deux dossiers ou volumes, pour que les deux aient les mêmes versions de tous les fichiers. Une question se pose quand le même fichier a été modifié à la fois sur les volumes de source et de destination : lequel devrait être copié ? Le premier menu déroulant dans les options de synchronisation vous invite à décider.

La première option, Demander, affiche une fenêtre chaque fois qu'il se trouve un fichier qui a été modifié dans les deux emplacements.

Sur la gauche, les détails concernent le document tel qu'il est dans la source ; sur la droite, le même document dans sa destination. En bas à droite de chaque section, se trouve une petite icône de loupe : en cliquant dessus, le fichier est présenté dans Coup d'œil. Vous pouvez présenter le fichier dans le Finder en appuyant sur la touche Option quand vous cliquez sur l'icône de loupe.

Deux options sont possibles pour ce fichier : soit rendre "officielle" la version sur la source, qui va être copiée, soit copier la version qui a été modifiée plus récemment, puis cliquer sur le bouton Continuer. Vous pouvez également choisir d'ignorer tous ces conflits en cochant Résoudre les autres conflits, puis en choisissant l'un des éléments dans le menu déroulant. Si vous souhaitez résoudre les conflits plus tard, cliquez sur le bouton Résoudre plus tard. Si vous ne faites aucun choix dans les 60 secondes, Personal Backup va agir comme si vous aviez cliqué sur le bouton Résoudre plus tard.

Le menu déroulant libellé Lorsque les fichiers ont été modifiés des deux côtés dispose également de sélections pour que Personal Backup agisse de façon cohérente chaque fois qu'il rencontre des conflits de synchronisation. En plus de Demander, les quatre autres options sont les suivantes : Copier depuis la source, Copier depuis la destination, Copier depuis le plus récent et Copier depuis le plus ancien.

Quel que soit votre choix, Personal Backup va effacer les versions précédentes pour qu'il ne reste qu'une seule version à la fois sur les volumes de source et de destination. Cependant, vous pouvez ne pas tenir compte de ce comportement et enregistrer toutes les versions précédentes en cochant la case Ne jamais rien supprimer.

La section Permissions demande si vous souhaitez que Personal Backup copie seulement les fichiers que vous avez la permission de lire ou s'il devrait utiliser l'autorité d'un administrateur pour copier tous les fichiers. Si vous choisissez la deuxième option, vous avez le choix entre la saisie d'un mot de passe administrateur juste avant l'exécution du script (Demander de s'authentifier avant de lancer le script) ou à l'avance (Ne pas demander d'authentification).

Pour copier tous les fichiers, vous devez saisir un nom d'utilisateur et un mot de passe appartenant à quelqu'un ayant des permissions de niveau administrateur. Pour déterminer qui est concerné sur votre Mac, choisissez le menu Apple > Préférences Système… > Comptes : les utilisateurs ayant ces permissions sont indiqués par la mention "Admin" sous leur nom.

Finition : Traitement final des fichiers

Pour accéder aux options de finition de Personal Backup, vous pouvez :

  • Choisir Script > Options > Finition ;
  • Appuyer sur Commande-7 ;
  • Cliquer sur le bouton Finition au bas de l'interface principale de Personal Backup.

La première option de Finition est similaire à celle traitée dans la section de Préparation : elle vous laisse exécuter un autre programme dès que le script est terminé. Comme précédemment, il peut s'agir de n'importe quelle application, d'un AppleScript, d'un script shell, d'un processus Automator ou même d'un fichier audio que vous voulez lire à la fin du script. Quand vous cochez cette case, une boîte de dialogue apparaît et demande de sélectionner le programme à exécuter ; pour le modifier ultérieurement, cliquez sur le bouton Choisir….

L'option, qui est cochée par défaut, demande à Personal Backup de démonter le volume de destination quand le script est terminé. Le menu déroulant propose ici deux options : soit de démonter le volume uniquement s'il a été monté par Personal Backup (un volume réseau, par exemple) ou de toujours le démonter.

La dernière option permet de demander à Personal Backup de quitter, de mettre votre Mac en veille, d'éteindre votre Mac ou d'exécuter un autre script. Si vous sélectionnez Lancer le script, un autre menu déroulant va lister tous les scripts disponibles. Personal Backup peut ainsi réaliser une série de scripts, l'un après l'autre et finalement arrêter l'ordinateur.

Description du processus

À ce moment, tous les réglages sont définis : vous avez choisi les fichiers à copier, ce que Personal Backup va faire de ces fichiers, comment il va traiter les exceptions et ce qu'il va faire avant et après le script. Passons à la réalisation.

Pour exécuter un script, cliquez dessus dans la colonne à gauche, puis cliquez sur le triangle pointant vers la droite dans le coin inférieur droit (appelé le bouton de lecture, vu qu'il ressemble à ce bouton sur un lecteur de DVD.) L'étiquette de ce bouton varie selon ce qui est réalisé (sauvegarde, sauvegarde démarrable ou synchronisation).

Globalement, Personal Backup va fonctionner sans intervention de votre part : dès que l'heure d'un script planifié arrive, ou quand vous appuyez sur le bouton de lecture, le programme fait exactement, et à chaque fois, ce qui est prévu. Il existe cependant une exception notable : si vous réalisez une sauvegarde sur un support amovible (comme des DVD), il se peut que vous ayez à surveiller le processus et insérer un nouveau support si nécessaire.

Personal Backup propose des méthodes d'inspection des sauvegardes ou des synchronisations avant, pendant et après leur exécution. Le bouton Prévisualiser vous indique précisément les fichiers à copier ; vous pouvez consulter le déroulement du processus de trois façons différentes, en cliquant sur les boutons Résumé, Graphique et Détails ; et l'historique conserve l'enregistrement des scripts passés, qu'ils aient réussi ou échoué.

Une sauvegarde est inutile si vous n'avez pas de moyen de récupérer les fichiers perdus. La fonction Restauration de Personal Backup vous permet non seulement de choisir les fichiers à rétablir dans leur emplacement d'origine, mais aussi les versions de ces fichiers à conserver. (Pour en savoir plus sur la restauration de fichiers, reportez-vous à la section Sauvegarde et restauration de fichiers.) Bien sûr, dans la mesure où les fichiers sont stockés dans leur format natif, vous pouvez également les faire glisser d'un dossier à l'autre dans Mac OS X.

Prévisualiser

Vous avez maintenant réglé votre script de sauvegarde ou de synchronisation. Cependant, que va-t-il précisément se passer ? Combien de fichiers vont être copiés ? Dans quelle direction ? Comment faire si vous voulez une exception temporaire ? Grâce à la fonction Prévisualiser, Personal Backup sait répondre à toutes ces questions.

Cliquez sur votre script dans la liste, puis cliquez sur le bouton Prévisualiser en bas à droite de l'interface principale de Personal Backup.

Vous pouvez également entrer dans le mode Prévisualiser en choisissant la sélection de menu Script > Prévisualiser ou en appuyant sur Commande-Option-Retour.

La partie basse de l'interface prend l'aspect suivant :

pbx8-fr-2-055.png

La colonne gauche indique le nom du fichier ou du dossier à copier, la colonne centrale indique ce qui va se passer et la troisième colonne indique là où l'élément va se trouver dans l'emplacement de destination. Note : même les fichiers invisibles apparaissent dans cette liste, vous en voyez donc quelques-uns (tel que .localized dans l'exemple ci-dessus) qui n'apparaissent pas dans le Finder.

Souhaitez-vous plus d'informations ? En cliquant sur l'icône de roue d'engrenage dans le coin inférieur gauche de l'interface, deux colonnes d'informations additionnelles s'affichent pour chaque élément dans la liste : sa date de modification et sa date de création. De plus, en sélectionnant Chemin Complet, il est indiqué non seulement le nom du fichier source, mais également là où il se trouve sur le volume source. Une coche apparaît à côté des infos qui sont présentées : pour les masquer, il suffit de les sélectionner à nouveau à partir du menu en forme d'engrenage.

ViewLocalMenu.png

Voilà la même fenêtre, avec toutes les informations visibles.

pbx8-fr-2-057.png

En fonction des options choisies, l'écran de votre Mac pourrait être trop petit pour tout voir. Vous pouvez modifier la largeur des colonnes pour mieux voir ce qui vous est important. Pour cela, déplacez le curseur au-dessus de la ligne à la droite de l'en-tête de la colonne que vous voulez élargir ou rétrécir, jusqu'à ce qu'il prenne la forme d'un curseur à double flèche. Ici, nous allons élargir la colonne Source :

La voilà, totalement élargie pour que vous puissiez consulter le chemin complet de chaque fichier.

Double-cliquez sur n'importe quelle portion du chemin du fichier, pour révéler le fichier dans le Finder.

Comment faire si vous voyez un élément que vous ne voulez pas copier ? Vous pouvez bien sûr créer une règle dans les Exceptions (voir Exceptions dans la section Options de script de Personal Backup), mais Personal Backup propose une méthode beaucoup plus rapide pour les exceptions individuelles : il suffit de cliquer sur l'action de cet élément dans la colonne Action : vous voyez un menu déroulant, où vous pouvez choisir de désactiver la copie de cet élément.

Dès que vous avez confirmé que le script de sauvegarde ou de synchronisation fonctionne selon vos désirs, vous pouvez l'exécuter en appuyant sur le bouton de lecture ou revenir à l'interface principale en cliquant sur le bouton Mode Édition dans le coin inférieur droit de la fenêtre.

pb-en-2-061.jpg

 

Sauvegarde et restauration de fichiers

Exécution de sauvegardes, sauvegardes démarrables et synchronisations

Un script de sauvegarde ou de synchronisation démarre quand :

  • C'est l'heure de son horaire planifié ;
  • Vous cliquez sur le bouton de lecture ;
  • Vous choisissez Script > Exécuter ; ou
  • Vous appuyez sur Commande-Retour.

Dans tous les cas, vous pouvez voir que Personal Backup est en "Préparation de la copie" de vos fichiers, tandis qu'il les analyse pour déterminer s'ils ont vraiment besoin d'être copiés. (Si votre script concerne un petit nombre de fichiers, vous ne remarquerez probablement rien car le programme les vérifie très rapidement.)

Une petite icône apparaît également à droite du nom du script.

Dès que la préparation est terminée, l'icône est modifiée et indique que le script est en cours de copie des fichiers.

La section principale de l'interface de Personal Backup est également modifiée et prend l'aspect suivant :

C'est la vue Résumé. Au sommet, la barre de progression indique la quantité copiée, le total à copier et une estimation de la durée du script. La section centrale présente une animation de deux disques durs au travail.

En cliquant sur le bouton Graphique, la vue change et présente un histogramme avec la vitesse de copie des fichiers. Dans ce cas, la copie a fait un pic à environ 25Mo/s, soit vingt-cinq mégaoctets par seconde. En déplaçant la réglette sous l'abscisse, vous voyez un intervalle plus ou moins long.

La vue Détails donne des éléments spécifiques au fichier en cours de copie, en plus de quelques informations utiles, telle que la vitesse moyenne du script. Cette vue vous offre également l'opportunité d'ignorer certains fichiers en appuyant sur le bouton Passer quand ils apparaissent à côté du texte Action en cours dans la partie supérieure. D'une façon générale, seuls les fichiers importants peuvent être ignorés car, étant donné le temps de réaction pour cliquer sur le bouton, les petits éléments sont copiés.

Enfin, vous pouvez arrêter le script à tout moment en appuyant sur le bouton Arrêter dans le coin inférieur droit. Cependant, le script continue jusqu'à votre réponse à la boîte de dialogue demandant de confirmer votre choix. (Si vous voulez qu'à l'avenir le script s'arrête immédiatement quand vous appuyez sur le bouton Arrêter, cochez la case Ne plus afficher ce message pour ce script.)

StopExecScript.png

Au bout de quelques instants, l'interface principale va confirmer que le script a été interrompu avec succès.

Pour arrêter temporairement un script, cliquez sur le bouton Pause. Ce bouton est alors libellé Reprendre. Vous pouvez cliquer dessus pour continuer le script.

Si vous laissez un script s'exécuter jusqu'à sa conclusion, un message à cet effet est affiché dans l'interface principale.

Si Personal Backup a rencontré de nombreux problèmes, tel qu'un fichier qui n'a pas pu être copié pour des raisons diverses, des informations vont apparaître dans le message de conclusion. L'icône à côté du nom du script va également prendre la forme d'un symbole d'alerte, qui va rester jusqu'à la prochaine exécution réussie.

Deux boutons additionnels apparaissent au bas de l'interface, remplaçant les boutons Lecture et Pause. Le premier, Voir les historiques, permet de consulter ce qui vient de se dérouler (et la réussite ou l'échec des scripts passés). Le bouton Révéler la destination est un moyen pratique pour voir les fichiers nouvellement copiés dans le Finder.

Cliquez sur le bouton Mode Édition pour continuer à travailler avec les scripts de Personal Backup.

Historiques : Consultation des événements

Il existe quatre façons d'examiner les sauvegardes et synchronisations que vous avez exécutées.

  • Cliquez sur le bouton des historiques en bas à droite de l'interface principale. (Il ressemble à une loupe tenue au-dessus d'une page.)
    Bouton Historiques
  • Choisissez Fenêtre > Historiques.
  • Appuyez sur Commande-Option-L.
  • Cliquez sur la petite icône d'alerte, le cas échéant, à côté du nom du script.

Une fenêtre apparaît, listant chaque script exécuté.

Screen_Shot_2012-12-07_at_1.18.53_PM.png

La première colonne indique la date et l'heure du démarrage du script, la seconde précise le script exécuté et la troisième, son résultat. Par défaut, la liste est triée de sorte que le script le plus récemment exécuté apparaisse en haut. Pour trier à nouveau dans l'ordre inverse, cliquez sur l'en-tête de la colonne Date & Heure (mis en évidence en bleu dans cet exemple). La liste peut être triée selon chacune de ses colonnes, si vous cliquez sur l'en-tête correspondant.

En cliquant sur une ligne de l'historique, quelques détails sur ce script apparaissent.

Screen_Shot_2012-12-07_at_1.19.59_PM.png

Vous pouvez enregistrer ces informations dans un fichier. Pour cela :

Sélectionnez l'entrée de l'historique à enregistrer. Pour sélectionner des entrées multiples consécutives, cliquez sur la première, maintenez la touche majuscule enfoncée et sélectionnez la dernière. Pour sélectionner des entrées multiples non consécutives, appuyez sur la touche Commande et cliquez sur chaque entrée à enregistrer. Vous pouvez sélectionner toutes les entrées en cliquant une fois dans la fenêtre, puis en appuyant sur Commande-A ou en choisissant Édition > Sélectionner tous.

Cliquez sur le bouton Exporter….

Choisissez un format pour enregistrer les détails : vous avez le choix entre texte simple (pour les examiner dans un éditeur de texte tel que TextEdit ou dans tout traitement de texte), HTML (pour les voir dans un navigateur Web) ou une archive Personal Backup (qui ajoute l'entrée de l'historique à la fenêtre de l'historique, ce qui pourrait être utile en travail d'équipe si vos collègues travaillent également avec Personal Backup).

Pour supprimer des entrées de la fenêtre de l'historique, cliquez d'abord dessus, puis cliquez sur le bouton - ou appuyez sur la touche Effacer. Dans les deux cas, une boîte dialogue demande de confirmer la suppression.

Restauration : Récupération des fichiers perdus

Supposons qu'une catastrophe se produise : vous cherchez un fichier sur votre Mac et il a disparu. Aucun problème ! Puisque vous avez régulièrement exécuté des sauvegardes, vous disposez d'une copie. (Nous aborderons ci-après la récupération des fichiers suite aux synchronisations.)

Pour les scripts de sauvegarde, il y a plusieurs façons de remplacer les éléments manquants. La plus évidente est de les copier dans le Finder : contrairement à certains programmes de sauvegarde, Personal Backup stocke les fichiers dans leur format natif Mac OS X. Cependant, ce plan fonctionne seulement si vous savez quels fichiers sont manquants ou ne sont plus à jour, et l'emplacement où ils se trouvent. Souvent, quand un fichier est manquant, d'autres le sont aussi et il est très facile d'oublier des fichiers importants quand vous les copiez un par un depuis divers emplacements dans le Finder.

Une méthode plus rapide et plus complète passe par la fonction de restauration de Personal Backup, à laquelle vous avez accès en cliquant d'abord sur le script qui a créé les fichiers que vous voulez restaurer, puis en choisissant Script > Restaurer ou en cliquant sur le bouton Restaurer dans le coin inférieur droit de l'interface principale de Personal Backup.

Vous voyez une fenêtre présentant la liste des scripts passés dans la colonne gauche et les fichiers concernés dans la section principale. L'exécution la plus récente se trouve en haut de la liste ; elle est sélectionnée par défaut. Vous pouvez toutefois choisir n'importe laquelle des exécutions passées du script en cliquant dessus : le contenu de la section principale va être modifié pour refléter les fichiers concernés durant cette exécution.

Au début vous ne voyez que le niveau supérieur du script, dans ce cas, le dossier libellé Mon script de sauvegarde : cliquez sur le triangle à sa gauche pour révéler toutes les sources qui font partie de ce script ; cliquez à nouveau pour afficher leur contenu.

Si vous recherchez un fichier spécifique, vous pouvez continuer à naviguer de cette manière ou taper une partie du nom du fichier dans le champ libellé Rechercher au bas de la fenêtre : seuls les fichiers dont les noms contiennent ce texte vont rester dans la fenêtre. Pour revenir à la liste complète des fichiers, cliquez sur le bouton X dans le champ de recherche.

Pour restaurer les éléments venant d'une sauvegarde précédente, il suffit de cliquer sur l'élément voulu, puis de cliquer sur le bouton Restaurer Vers… dans le coin inférieur droit de la fenêtre ou de maintenir la touche Ctrl tout en cliquant sur le dossier et de sélectionner Restaurer vers…. (L'autre option dans ce menu contextuel, Révéler dans le Finder, va afficher cet élément sur le volume de destination du script, c'est-à-dire, le volume depuis lequel vous allez récupérer la copie de sauvegarde.) Dans l'exemple ci-dessous, nous restaurons le contenu de toute la sauvegarde.

Après avoir indiqué l'emplacement où Personal Backup doit placer les fichiers restaurés, une barre de progression s'affiche et présente la durée du processus.

Si vous choisissez le dossier de niveau supérieur (c'est-à-dire, le nom du script), vos fichiers seront restaurés à l'emplacement choisi dans un dossier libellé avec la date et l'heure de la sauvegarde ayant servi à les restaurer, au format Année/Mois/Jour Heure-Minute-Seconde. Par exemple, "29/10/09 12-41-50" signifie que Personal Backup a restauré des fichiers à partir d'une sauvegarde réalisée le 29 octobre 2009 à 12:41:50.

Pour restaurer des fichiers à partir de sauvegardes réalisées sur disque optique, il se peut que vous ayez besoin d'un ou de tous les disques ayant servi à la sauvegarde. Si vous choisissez de copier tous les fichiers à chaque exécution de vos sauvegardes, comme vous l'avez appris dans la rubrique "Disques optiques" de la section Sources et destinations des scripts, chaque disque ou jeu de disques va contenir l'ensemble de vos fichiers. Cependant, si vous choisissez de ne copier que les fichiers modifiés, vous pouvez avoir besoin de tous vos disques de sauvegarde pour restaurer les fichiers. Vous devez insérer le dernier disque lors de l'exécution de la restauration et Personal Backup examine les informations contenues sur ce disque, pour savoir quels fichiers ont été sauvegardés et le lieu de la sauvegarde, puis le programme vous demande d'insérer le ou les disques nécessaires à la restauration.

Note : si vous avez supprimé un script, vous pouvez encore restaurer les éléments à partir de son dossier de sauvegarde. Pour cela, choisissez Fichier > Restaurer depuis une sauvegarde, puis sélectionnez le dossier de niveau supérieur contenant la sauvegarde concernée. Comme Personal Backup écrit un fichier invisible contenant les informations de sauvegarde à cet endroit, vous avez ensuite accès à une interface de restauration, comme vue plus haut. Vous pouvez poursuivre la restauration selon les explications ci-dessus.

Pour quitter le mode Restauration, cliquez sur le bouton Mode Édition dans le coin inférieur droit de l'interface principale de Personal Backup.

La fonction Restauration n'est pas disponible pour les scripts de synchronisation ; si vous avez besoin de récupérer des fichiers qui ont été effacés de votre source, mais qui existent encore sur votre destination, nous vous conseillons de procéder manuellement, en les copiant depuis la destination vers la source.

Les scripts de sauvegarde démarrable ne proposent pas la fonction Restauration, vu que leur objet est de créer une copie précise (un clone) d'un volume d'ordinateur. Pour restaurer une sauvegarde démarrable, exécutez une nouvelle sauvegarde démarrable dans l'autre direction : permutez la source et la destination.

 

Préférences de Personal Backup

Préférences Historiques

Personal Backup offre plusieurs options pour personnaliser l'affichage des historiques et la planification des scripts. Pour avoir accès aux préférences du programme, choisissez Personal Backup > Préférences… ou appuyez sur Commande-virgule. Une fenêtre s'ouvre et présente les préférences.

Préférences - Historique

Dans les préférences de l'historique, la section Enregistrement vous permet d'afficher plus ou moins d'informations dans la fenêtre de l'historique. La première option, Enregistrer les exceptions, conserve la trace des critères de sélection que vous avez choisis dans les options des exceptions, lorsque vous avez réglé le script. (Reportez-vous à la rubrique Exceptions dans la section Options de script de Personal Backup). La seconde option, Enregistrer les opérations de suppression réussies, conserve la trace des fichiers qu'un script a supprimé soit de la source, soit de la destination. La troisième option, Enregistrer toutes les opérations réussies, s'ajoute à la seconde option et conserve non seulement la trace des suppressions, mais aussi de tout ce que fait un script, comme copier un fichier ou créer un dossier.

La dernière option, Seulement les ___ derniers historiques de chaque script, permet de faciliter la gestion de la fenêtre de l'historique en évitant d'enregistrer des informations obsolètes. (Par défaut, Personal Backup retient seulement les cinq derniers historiques de chaque script.)

Personal Backup peut également envoyer des copies de l'historique aux destinataires de votre choix, suite à l'accomplissement du script. Pour cela, cochez la case Envoyer les historiques par email, puis entrez l'adresse email à laquelle vous souhaitez recevoir les historiques.

Préférences Planification

Préférences - Planification

En cliquant sur le bouton Planification en haut de la fenêtre des préférences, des options apparaissent dans quatre catégories.

  • Activation : Le bouton Désactiver les scripts planifiés… permet d'empêcher l'exécution de toutes les planifications. Jusqu'à ce qu'elles soient réactivées (en cliquant à nouveau sur le bouton, maintenant intitulé Activer les scripts planifiés…), la seule façon d'exécuter les sauvegardes et les synchronisations est d'ouvrir Personal Backup, de sélectionner un script, puis de cliquer sur le bouton de lecture ou de choisir un script dans le menu Intego. Une planification dont l'exécution échoue, ou qui est exécutée à l'improviste, peut causer des problèmes de sécurité : vous devez donc saisir votre mot de passe pour modifier ce réglage. En tout cas, toutes les planifications sont réactivées quand vous redémarrez votre Mac.
  • Scripts édités : La case Toujours sauter l'exécution d'un script en cours d'édition assure qu'un script ne va pas soudainement se mettre en action alors qu'il est sélectionné en mode Édition. Si vous cochez cette case, il est conseillé de quitter Personal Backup chaque fois que vous n'éditez pas un script. Sinon, vous pourriez accidentellement laisser sélectionné un script activé par planification et le script ne s'exécuterait pas comme prévu.
  • Affichage : La première option, Avertir si aucune sauvegarde effectuée depuis ___ jour(s), affiche une boîte de dialogue d'avertissement si le nombre de jours spécifiés s'est écoulé sans une sauvegarde. La seconde option, Afficher les scripts planifiés dans ____ propose deux options : Personal Backup et le Gestionnaire de Tâches. Si vous cochez la première option, Personal Backup s'ouvre à l'exécution des scripts planifiés ; vous pouvez suivre leur progression dans la fenêtre de Personal Backup. Si vous cochez la seconde option, seule la petite fenêtre du Gestionnaire de Tâches s'affiche.

 

Support

Screen_Shot_2013-05-15_at_5.15.42_PM.png

Si vous avez encore des questions sur l'utilisation de votre logiciel de Personal Backup, veuillez consulter la base de connaissances Personal Backup pour trouver les réponses aux questions les plus fréquemment posées via le lien ci-dessous :

Base de connaissances

Vous pouvez également contacter le support technique Intego en remplissant le formulaire suivant :

Contacter le support

Vous avez d’autres questions ? Envoyer une demande

Commentaires